La police administrative

 
 

Gendarmerie et Police consacrent une très large part de l’activité de ses unités à la police administrative, pratiquée sous la forme de missions répondant au vocable de prévention de proximité.

La notion de police administrative couvre un domaine très vaste qui englobe à la fois la police dite générale (visant à assurer l’ordre public, c’est-à-dire la sûreté, la tranquillité et la salubrité publiques) et les polices spéciales, relatives à certaines catégories de personnes, certaines activités ou certains lieux (police rurale, étrangers, aéroports et ports, débits de boisson, etc.).

Cette fonction de prévention fait partie intégrante du quotidien des policiers et gendarmes. Elle s’appuie sur un dispositif adapté, ainsi que sur un partenariat dynamique avec les administrations, les collectivités territoriales, le monde associatif et la population.

Parmi les axes majeurs de prévention, citons : l’accueil, la prévention de la délinquance, des mineurs, la lutte contre les violences intra-familiales, la sécurité en milieu scolaire, la prévention technique de la malveillance et le développement, de la vidéo protection, la sensibilisation des personnes âgées à la sécurité, l’identification et le démantèlement des bandes, la sécurité dans les transports publics, la sécurité des professions exposées au risque de la malveillance.

La gendarmerie assume cette responsabilité sur 95 % du territoire au profit de 50 % de la population tandis que la Police Nationale est compétente sur les agglomérations de plus de 20000 habitants.