L'ordre public, la sécurité générale et le renseignement

 
 

Le Gouvernement dispose d’une réserve générale capable d’agir sur l’ensemble du territoire pour renforcer l’action des forces territoriales chaque fois que nécessaire.

La loi n° 95-73 du 21 janvier 1995 d'orientation et de programmation relative à la sécurité précise que « la police nationale et la gendarmerie nationale sont investies (...) des trois missions suivantes : la mission de sécurité et de paix publiques, la mission de police judiciaire et la mission de renseignement et d'information ». Cette dernière mission a pour objet « d'assurer l'information des autorités gouvernementales, de déceler et de prévenir toute menace susceptible de porter atteinte à l'ordre public, aux institutions et aux intérêts fondamentaux de la Nation ou à la souveraineté nationale ».

Agissant essentiellement pour prévenir les troubles à l’ordre public et les atteintes à la loi pénale,  les escadrons de  gendarmerie mobile et  les compagnies républicaines de sécurité fondent leur efficacité sur leur forte mobilité, cohésion et disponibilité opérationnelle.

La gendarmerie mobile, forte de 115 escadrons de marche, agit au quotidien dans ce cadre pour maintenir et rétablir l’ordre et renforcer la sécurité générale. Les escadrons de gendarmerie mobile sont déplacés en moyenne 180 jours par an pour accomplir leurs missions en métropole, outre-mer ou sur des théâtres d’opérations extérieures.

La direction centrale des compagnies républicaines de sécurité (DCCRS) et ses 61 unités mobiles constituent la réserve de la police nationale. Outre les opérations de maintien de l'ordre, auxquelles elle concourt, en particulier avec la D.C.S.P., elle participe à la sécurisation de la population dans les zones sensibles ainsi qu'à l'aide aux personnes (sécurité routière, en mer et en montagne).

Dans l'Yonne, la gendarmerie mobile est présente avec l'Escadron 45/7 basé à AUXERRE et côté police avec la CRSCompagnies républicaines de sécurité n°44 à JOIGNY.