10 août 2022 : SÉCHERESSE : LES COURS D’EAU EN NETTE BAISSE

 
 
10 août 2022 : SÉCHERESSE : LES COURS D’EAU EN NETTE BAISSE

Après une période automne-hiver 2021 et un printemps 2022 particulièrement déficitaires en précipitations, la situation a continué de se dégrader pendant l’été.

Les précipitations de la fin du mois de juin n’ont pas été suffisantes pour compenser durablement l’important déficit printanier. Le mois de juillet a été extrêmement déficitaire en pluies, et s’inscrit comme l’un des mois de juillet les plus secs depuis 1960. Le déficit pluviométrique de ce début d’année s’est accentué avec plus de 2 mois et demi de retard de pluies cumulées : les nappes demeurent à un niveau inférieur à la normale saisonnière. Par ailleurs, les vagues de chaleur qui ont ponctué ce début d’été ont participé à accentuer la sécheresse des sols et la baisse généralisée des débits des cours d’eau.

Suite à l’activation du centre interministériel de crise en formation sécheresse le 04 août par la Première Ministre Élisabeth Borne, la commission restreinte sécheresse se réunit désormais toutes les semaines. Une commission plénière sécheresse exceptionnelle se tiendra le mardi 16 août.

En une semaine seulement, la situation s’est nettement dégradée sur les secteurs du Tholon, de l’Yonne moyenne de l’Orvanne et des cours d’eau du Nord Yonne, et demeure alarmante sur les bassins de l’Armançon, de la Vanne et de l’Ouanne-Loing. La situation est suivie de près pour les secteurs de la Cure et de l’Yonne aval.

Dans ce contexte, un seuil du plan sécheresse a été franchi sur les zones de gestion suivantes :

– Serein et Cousin : en crise

– Vanne, Armançon amont et aval, Ouanne-Loing, Tholon, Yonne moyenne, Orvanne et petits cours d’eau du Nord-Yonne : en alerte renforcée

– Yonne aval et Cure : en alerte

Météo-France prévoit un temps chaud et sec jusqu’au 16 août. Au regard de l’ensemble de ces éléments, des mesures de restriction des usages de l’eau doivent être mises en œuvre, selon les articles R211-66 et R211-67 du Code de l’environnement.

Étant donné l’évolution de la situation hydrologique, le seuil de crise pourrait être franchi dans les prochaines semaines, voire les prochains jours, sur d’autres secteurs. La commission sécheresse assurera le suivi hebdomadaire de la situation.

Pour éviter que des communes du départementconnaissent des problèmes d’approvisionnement en eau potable, il convient dès à présent de réduire, voire d’arrêter, tous les prélèvements non essentiels, quels que soient les usages, dans le but de préserver les ressources en eau superficielle et souterraine ainsi que les réseaux d’eau potable.

Les mesures de restriction peuvent être consultées en mairie, sur le site internet des services de l’État : www.yonne.gouv.fr ou sur le site Propluvia : propluvia.developpement-durable.gouv.fr (en renseignant la commune de résidence pour les particuliers, ou le territoire recherché pour les professionnels).

Les mesures de restriction des usages de l’eau imposées aux particuliers, industriels, agriculteurs, collectivités et établissements publics sont définies par l'arrêté préfectoral n°DDTDirection Départementale des Territoires/SEEstratégie européenne pour l'emploi/2022/0047 disponible en pièce-jointe.