04 août 2022 - Sécheresse : nette dégradation

 
 
04 août 2022 - Sécheresse : nette dégradation

Après une période automne-hiver 2021 et un printemps 2022 particulièrement déficitaires en précipitations, la situation a continué de se dégrader pendant l’été.

Les précipitations de la fin du mois de juin ont permis une stabilisation très temporaire de la situation. Cependant, ces précipitations n’ont pas été suffisantes pour compenser l’important déficit printanier. Les nappes restent également à un niveau inférieur à la normale saisonnière.

Le mois de juillet a été extrêmement déficitaire en pluies, avec seulement quelques averses orageuses : il s’inscrit comme l’un des mois de juillet les plus secs depuis 1960, et est comparable à 2020. Le déficit pluviométrique de ce début d’année s’est accentué avec plus de 2 mois et demi de retard de pluies.

Par ailleurs, les vagues de chaleur qui ont ponctué ce début d’été ont participé à accentuer la sécheresse des sols et la baisse généralisée des débits des cours d’eau.

Ainsi, la situation devient critique sur le bassin du Serein et du Cousin, et demeure alarmante sur les bassins de l’Armançon, de la Vanne et de l’Ouanne-Loing.

Dans ce contexte, un seuil du plan sécheresse a été franchi sur les secteurssuivants :

– Serein(en crise)

– Cousin (en crise)

– Vanne(en alerte renforcée)

– Armançon Amont et Aval (en alerte renforcée)

– Ouanne et Loing (en alerte renforcée)

– Orvanne et petits cours d’eau du Nord-Yonne (en alerte)

– Tholon (en alerte)

– Yonne moyenne (en alerte)

– Yonne aval (en alerte)

Météo-France prévoit un temps chaud et sec, malgré quelques averses potentielles. Les pluies orageuses éventuelles ne devraient pas recharger durablement les cours d’eau ni les nappes. Compte tenu de ces prévisions qui ne prévoient pas de précipitations suffisantes, et au regard des franchissements des seuils d’alerte, des mesures de restriction des usages de l’eau doivent être mises en œuvre, selon les articles R211-66 et R211-67 du Code de l’environnement.

Étant donné l’évolution de la situation hydrologique, ces mesures vont très certainement s’étendre à d’autres secteurs, voire s’intensifier, dans les semaines à venir. Un suivi hebdomadaire de la situation est réalisé par les services de l’État.

Il convient donc d’adopter un comportement responsable et de rechercher dans ce contexte les économies d’eau, par un usage raisonnable.

Les mesures de restriction peuvent être consultées en mairie, sur le site internet des services de l’État : www.yonne.gouv.fr ou sur le site Propluvia : propluvia.developpement-durable.gouv.fr, en renseignant la commune de résidence pour les particuliers, ou le territoire recherché pour les professionnels.

Les mesures de restriction des usages de l’eau imposées aux particuliers, industriels, agriculteurs, collectivités et établissements publics sont définies par arrêté préfectoral n°DDTDirection Départementale des Territoires/SEEstratégie européenne pour l'emploi/2022/0046.