La convention ANRU du quartier de la Madeleine à Joigny

 

La communauté de communes du Jovinien a signé officiellement la convention NPNRU du quartier de la Madeleine le 13 mars 2019. Cette signature a acté le lancement opérationnel du programme.

Conformément aux règles de l'ANRUAgence Nationale pour la Rénovation Urbaine, le projet privilégie le volet logement avec 81 démolitions, 7 reconstitutions de logements sociaux, 595 réhabilitations dont 504 Haute Performance Energétique et 639 résidentialisations.

Toutefois, l'accent est également mis sur les opérations d'aménagement (transformation de la place Colette, création de squares, réalisation d'une liaison douce reliant le quartier de la Madeleine et le centre ville) et sur les équipements de proximité (création d'un terrain de foot synthétique, d'une maison de l'enfance et du citoyen intégrant un centre de loisirs, d'un nouveau relais d'assistantes maternelles mais également restructuration globale et extension du gymnase Pierre HARDY.

Le montant total de l'investissement s'élève à 25,2 M€. L'enveloppe financière accordée par l'ANRUAgence Nationale pour la Rénovation Urbaine s'élève à 5,1 M€.

Outre Action logement qui finance largement le projet par l'intermédiaire du budget de l'ANRUAgence Nationale pour la Rénovation Urbaine, d'autres partenaires cofinanceurs soutiennent également le projet : l'Etat, le conseil régional Bourgogne Franche-Comté, la ville de Joigny, la communauté de communes du Jovinien, la Banque des Territoires, et les bailleurs sociaux Simad et Domanys.

Place Colette aménagée

Place Colette aménagée
 
Place Colette aménagée

Le jardin maraîcher d'insertion

La convention intègre également le projet de création d'un jardin maraîcher d'insertion en limite du quartier de la Madeleine, opération lauréate de l'appel à projet "Quartiers Fertiles" de l'ANRUAgence Nationale pour la Rénovation Urbaine.

Le projet consiste à créer une structure d'insertion par l'activité économique (SIAE) dont l'activité principale sera l'exploitation d'un terrain agricole. La production maraîchère bio sera destinée à alimenter les structures locales de restauration collective (restaurants scolaires, crèches, ephad....)

Dans un premier temps, 16 demandeurs d'emploi essentiellement issus du quartier de la Madeleine seront recrutés et contribueront à cette véritable dynamique territoriale.