Foire aux questions : Vaccination contre la COVID-19

 
 
Foire aux questions : Vaccination contre la COVID-19

Questions sur la vaccination de la COVID-19

1°) Le vaccin sera-t-il obligatoire ?

Non le vaccin ne sera pas obligatoire et la preuve de vaccination ne pourra donc pas être exigée. De plus, le consentement de la personne à la vaccination devra être recueilli au préalable.

2°) Y aura-t-il des restrictions de circulation pour les personnes non vaccinées ?

Non. Mais tant que l’épidémie sera présente, nous devrons adapter nos comportements.

3°) La vaccination sera-t-elle gratuite ?

Oui. La vaccination sera gratuite pour tous.

4°) Faudra-t-il se faire vacciner si on a eu la COVID-19 ?

La Haute autorité de santé estime, dans ses recommandations du 17 décembre, qu’il n’y a pas lieu de vacciner systématiquement les personnes ayant déjà développé une forme symptomatique de la COVID-19. Toutefois, dans le respect des recommandations préliminaires du 30 novembre, ces personnes doivent pouvoir être vaccinées si elles le souhaitent à l’issue d’une décision partagée avec le médecin. Dans ce cas, il paraît alors préférable de respecter un délai minimal de 3 mois à partir du début des symptômes.

5°) Faudra-t-il toujours porter un masque une fois vacciné ?

En l’état des connaissances, les vaccins aujourd’hui disponibles ou en cours de développement réduisent la sévérité des symptômes, mais pas la contagiosité.

On devra donc continuer de porter un masque.

6°) La vaccination sera-t-elle précédée par une consultation médicale ?

Dans les EHPADEtablissement hébergeant des personnes âgées dépendantes une consultation médicale est organisée, par contre dans les centres de vaccination, le patient remplit sur place, un questionnaire très simple visant à vérifier que la vaccination peut se dérouler normalement et dans de bonnes conditions. La consultation n’intervient que dans le cas où un risque est décelé. Il sera toujours possible de voir un médecin, puisqu'il y aura toujours un médecin présent sur le centre de vaccination.

7°) Quel sera le rôle du médecin généraliste dans la stratégie vaccinale ?

Le médecin généraliste sera au cœur du dispositif, en particulier le médecin traitant. Cela d’autant plus à partir de l’étape 2, qui concernera près de 14 millions de personnes présentant un facteur de risque lié à l’âge ou une pathologie chronique.