Mesures de prévention

 
 

La protection des personnes et des biens contre les risques naturels implique une bonne connaissance des risques et la mise en œuvre de mesures de prévention.

1- Le risque inondation

Le phénomène des inondations est le plus fréquent et le plus coûteux. C'est ainsi que l’épisode pluvieux exceptionnel qu’a connu le département au printemps 2013 a eu pour conséquence la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle de 117 communes pour inondation ou coulée de boue.

Les prévisions climatiques montrent une augmentation globale de la fréquence et de l’intensité des phénomènes météorologiques qui doit être prise en compte dans les réflexions sur le développement des communes en zone inondable.

2- Comment le prévenir ?

* Connaître le risque : si vous souhaitez savoir à quels risques est exposée votre commune, la direction départementale des territoires peut vous renseigner sur leur nature et leur intensité.

* Améliorer la fiabilité des ouvrages et des systèmes de protection : la bonne conception et le bon entretien des ouvrages de protection sont essentiels pour qu’ils jouent leur rôle et ne deviennent pas une source potentielle de danger pour les populations. D’autant que, paradoxalement, la présence de ces ouvrages et la diminution de la fréquence des inondations qu'ils entraînent, conduisent à l’oubli du danger.

La loi de modernisation de l’action publique promulguée le 27 janvier 2014 confie aux communes et leurs groupements la nouvelle compétence, obligatoire, de gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations. Elle comporte des dispositions relatives aux ouvrages et systèmes de protection.

* Maîtriser l’urbanisme et adapter le bâti : en cas de risque d’inondation, la prévention la plus efficace pour limiter les dommages reste de limiter au maximum l’urbanisation en zone inondable, et lorsque celle-ci est autorisée, de prévoir des mesures visant à adapter le bâti à l’existence du risque.

C’est l’objet du plan de prévention des risques naturels. Prescrit et élaboré par l’État en concertation avec la commune, tout au long de la procédure, il permet également de subventionner des mesures de réduction de la vulnérabilité sur les bâtiments existants.

3- Les autres risques

Ils relèvent généralement de dispositions constructives destinées à sécuriser les bâtiments, à intégrer dans le règlement du plan local d’urbanisme.

Pour plus d’informations sur les risques naturels (notamment la liste des communes intéressées) et leur gestion :

  • auprès du bureau de la prévention des risques naturels et hydrauliques de la direction départementale des territoires qui vous renseignera également sur le volet prévention des risques de la loi de modernisation de l’action publique.