Définition du Risque Majeur

 
 

Le risque majeur est la possibilité d’un évènement d’origine naturelle ou anthropique, dont les effets peuvent mettre en jeu un grand nombre de personnes, occasionner des dommages importants et dépasser les capacités de réaction de la société.

L’existence d’un risque majeur est liée :

► d’une part à la présence d’un événement potentiellement dangereux, l’aléa , d’occurrence et d’intensité données, qui est la manifestation d’un phénomène naturel ou anthropique,

► d’autre part à l’existence d’enjeux , qui représentent l’ensemble des personnes et des biens pouvant être affectés par un phénomène :

Un événement potentiellement dangereux ALÉA n'est un RISQUE MAJEUR que s'il s'applique à une zone où des ENJEUX humains, économiques ou environnementaux sont en présence.

Tryptique_aleas_enjeux_risque

Deux critères caractérisent le risque majeur :
- une faible fréquence : l'homme et la société peuvent être d'autant plus enclins à l'ignorer que les catastrophes sont peu fréquentes
- une énorme gravité : nombreuses victimes, dommages importants aux biens et à l'environnement.

Huit types de risques naturels principaux sont prévisibles sur le territoire national : les inondations, les séismes, les éruptions volcaniques, les mouvements de terrain, les avalanches, les feux de forêt, les cyclones et les tempêtes.

Les risques technologiques majeurs sont au nombre de quatre : le risque nucléaire, le risque industriel, le risque lié au transport de matières dangereuses et le risque de rupture de barrage.

Une information détaillée sur chacun de ces risques est disponible sur le site PRIM.NET, portail thématique du Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire dédié à la prévention des risques majeurs.
La prévention des risques majeurs

La prévention regroupe l’ensemble des dispositions à mettre en œuvre pour réduire l’impact d’un phénomène naturel ou anthropique prévisible sur les personnes et les biens.
Elle s’inscrit dans une logique de développement durable, en tentant de réduire les conséquences économiques, sociales et environnementales d’un développement imprudent de notre société.

Les sept axes de la politique de prévention :

1. Améliorer la connaissance des phénomènes (aléas) ;

2. Développer l’information préventive et l’éducation ;

3. Prendre en compte les risques dans les décisions d’aménagement ;

4. Réduire les aléas technologiques à la source ;

5. Diminuer la vulnérabilité des biens et des personnes situés dans les zones à risque ;

6. Anticiper les phénomènes et alerter les populations par une surveillance et une prévision adaptées ;

7. Planifier et organiser les secours en prenant en compte les retours d’expérience des crises antérieures.

Plus d’informations sur le site http://www.risquesmajeurs.fr/