Historique du concours général agricole

 
 
Historique du concours général agricole

Le concours général agricole des produits est une manifestation officielle du ministère de l’agriculture et de la pêche. Il constitue le jugement officiel de produits alimentaires, sur des critères de goût et permet au ministère d’encourager l’obtention de produits de qualité tout en donnant aux consommateurs des repères fiables et objectifs sur cette qualité.

Héritier des comices agricoles issus du XVIIIe siècle et du concours des animaux de boucherie, créé à Poissy en 1844, le premier concours général agricole se déroule du 14 au 23 février 1870, au palais de l’industrie sur les Champs-Elysées.

Traditionnellement organisé durant le salon international de l’agriculture. il permet aux participants qui s’inscrivent volontairement de présenter des boissons : vins, liqueurs, cidres, jus de fruits, eaux de vie, rhums et punchs, des produits laitiers, des huiles d’olives et de noix, des foies gras, du miel, des volailles , des produits de la mer... et depuis 2003, des bières.

Environ 17 000 produits ont été présentés l’an passé par les concurrents et font l’objet de dégustations lors de présélections sévères sous le contrôle du ministère. Des jurés indépendants, experts, donnent leurs avis et déterminent le classement des échantillons en compétition.

Seuls sont admis en phase finale, des produits d’une qualité certaine. Ces produits sont à nouveau jugés par les jurys qui attribuent les médailles d’or, d’argent ou de bronze en fonction de la qualité du produit.

La valorisation de la production agricole française

Les médailles récompensent les meilleurs produits présents au concours et permettent aux consommateurs de reconnaître un des meilleurs produits traditionnels sur des critères gustatifs.
Elles sont complémentaires des signes officiels de qualité : AOC (appellation d’origine contrôlée), label rouge, label AB (produits issus de l’agriculture biologique) et le certificat de conformité.
Ces derniers garantissent le respect de cahiers des charges, leur contrôle étant assuré par des organismes certificateurs.
On peut donc trouver sur un même produit, un signe officiel de qualité et une médaille du concours général agricole.