Feux festifs, feux d'artifices et lanternes célestes

 
 
Feux festifs, feux d'artifices et lanternes célestes

Les feux d'artifice, tirés par des personnes qualifiées, ne feront pas l'objet d'interdiction. Les lanternes célestes sont interdites.
Les feux festifs de plein air ne peuvent être organisés qu’après autorisation préalable délivrée par le maire de la commune.

Feux d'artifice

Les feux d'artifice, tirés par des personnes qualifiées, ne feront pas l'objet d'interdiction.

Attention

Du mardi 11 juillet 2017 jusqu’au vendredi 14 juillet 2017 inclus, un arrêté préfectoral interdit la vente et la cession aux particuliers, ainsi que l’utilisation par ceux-ci d’artifices de divertissement des catégories F2, F3 et F4, sur l’ensemble du territoire du département de l’Yonne.


Lanternes

Par arrêté préfectoral, les lanternes célestes sont interdites du 1er mai au 30 septembre 2017.


Feux festifs

Les feux festifs de plein air (feux de la Saint Jean, fêtes patronales, feux de joie, carnaval, feux de camp…) ne peuvent être organisés qu’après autorisation préalable délivrée par le maire de la commune concernée, sous réserve du respect d’éventuelles restrictions locales prévues par arrêté municipal et du respect de mesures préventives.

Les mesures à respecter

Tout feu festif de plein air devra être organisé à l’écart de toutes voies de circulation, constructions, habitations, conduites ou stockages de produits ou de gaz inflammables, lignes électriques ou téléphoniques aériennes.

Les distances d’éloignement du feu festif seront appréciées par le maire en fonction de son importance, sans être toutefois inférieures à 50m en cas de feu de grande importance.

L’organisation de feux de plein air est strictement interdit :

  • lors des épisodes de pollution atmosphérique aux poussières et particules et lors de la mise en place d'actions de réduction des émissions de polluants de l'air sur le territoire de la commune concernée ;
  • en zone urbaine ;

Les feux ne doivent en aucun cas présenter le moindre danger pour la circulation routière, ferroviaire, fluviale ou aérienne, en particulier en raison de la propagation de fumées ou de particules ;

Le propriétaire du terrain sur lequel est prévu le feu festif doit donner son accord préalable.

Tout feu doit être éteint, en cas de vent d'une vitesse supérieure ou égale à 40 kilomètres/heure ;

L'emplacement des foyers doit, au préalable, être décapé à sol nu, de telle manière que le feu ne puisse pas se propager ;

Les feux doivent être constamment et attentivement surveillés ;

L’organisateur doit disposer à proximité du feu, d’une réserve d’eau ou d’extincteurs en nombre suffisant, ainsi que d’une couverture anti-feu ;

Les feux ne doivent être abandonnés qu'après avoir été complètement éteints ;

Quels que soient la période de l’année et le niveau de risque, il est interdit à toute personne autre que le propriétaire ou ses ayants-droits de porter ou d’allumer du feu à l’intérieur et jusqu’à une distance de 200 mètres des bois, forêts, plantations forestières, reboisements, landes et maquis, y compris sur les voies de circulation qui les traversent.

L'interdiction d'allumer des feux à moins de 200 m des bois forêts et plantations ne s'étend pas aux habitations, à leurs dépendances, ni aux aires de feux spécialement aménagées.

Une vigilance accrue est demandée en période de fortes chaleurs et de sécheresse.